La glace qui s’enflamme : les hydrates de méthane nouvelle source d’énergie?

On connaissait depuis longtemps l’existence sous le fond des mers ou sous le permafrost du continent Arctique de dépôts d’hydrates de méthane formés d’une structure de glace piégeant des molécules de méthane. Ces composés appelés aussi clathrates de méthane (du grec klathron qui veut dire fermeture) sont formés de plusieurs molécules d’eau emprisonnant une molécule(…)