La nano-rugosité de surface des ailes d’une cigale tue des bactéries

Les structures nanoscopiques de la surface des ailes de la cigale de Clanger (Psaltoda claripennis) ont la propriété de tuer par un effet purement mécanique des bactéries qu’on y a déposées . Des chercheurs australiens et espagnols ont étudié ce phénomène et démontré que ce mécanisme était entièrement dû à la structure de la surface.(…)